dimanche 6 février 2011

Interview : Benoit Ollive de Graphicfury

Si vous lisez régulièrement Futile ou que vous traînez sur les blogs de graphistes et de typo, vous vous souvenez peut être de la très belle vidéo Let's press (petit rappel à la fin du post). L'on y voit Benoit Ollive travailler sur une sérigraphie du début à la fin.
Et bien voici une interview de l'artiste faite par Futile.


Peux tu te présenter et nous dire quel est ton parcours ?

Je m'appelle Benoit Ollive, j'ai vingt deux ans et j'ai été récemment diplômé en design de l'école des beaux arts de Marseille. J'ai passé toute mon enfance et adolescence dans le sud de la France, mais je suis désormais à Londres dans l'optique d'élargir mon réseau créatif.

Pourquoi avoir choisis Londres et quitté Marseille ?

Après mon diplôme des beaux arts, j'ai passé une commission d'admission pour entrer en 4ème année, après un mois en master j'ai décidé de partir à Londres en erasmus pour découvrir une autre culture. Je tournais en rond à Marseille, dans une classe sans ambition, j'avais besoin de neuf. Une fois arrivé à Londres j'ai de suite rencontré des gens sur lesquels j'ai pu compter, c'est ce qui m'a motivé à revenir habiter ici. J'ai quitté le cursus scolaire pour travailler sur mes projets personnels et avoir plus de temps pour moi.

Je t'ai "découverts" à travers la vidéo "Let's Press". On te vois créer un print, la typo que tu utilises est-ce une de tes créations ?

La font utilisée, appelée Flaxman type, à été dessinée par Edward Wright, un ancien professeur de Camberwell College of arts. Cette même école m'a commissionné pour créer un poster qui pourrait promouvoir le studio Letterpress de l'école. Il s'agit donc d'un alphabet censuré qui incite la curiosité et amène les gens à visiter les ateliers pour découvrir l'ensemble du set typographique.
Ensuite nous voulions créer une vidéo qui témoigne du procédé.

D'ailleurs ton travail sur tes prints typo me rappellent un peu ce que fait Anthony Burrill mais avec une touche un peu plus décalée.
J'imagine que cela est dû à ta jeunesse mais est ce aussi le fait d'avoir pratiqué le graffiti qui influencerait-il ta vison et t'inciterait à réfléchir et explorer de nouvelles perspectives ?

J'ai en effet rencontré Anthony Burrill à l'occasion d'une conférence. J'admire son travail, ne se prenant pas au sérieux mais faisant le job avec une précision impeccable. Mon parcours de vie à certainement influencé mon travail, le graffiti en fait parti. Ne pas avoir de comptes à rendre et d'être libre est un sentiment formidable, je pense que le graffiti m'a ouvert les yeux sur le système dans lequel nous évoluons.

Ton travail est extrêmement varié, très créatif, peux tu nous dire qu'elles sont tes sources d'inspirations ?
Tu utilises des procédés anciens et nobles, que cela t'apporte-t-il en dehors d'un résultat qualitatif évident ?

Je récupère beaucoup de documents papier, des magazines gratuits, des livres trouvés dans des endroits abandonnés, j'ai aussi un répertoire dans mon ordinateur où je collectionne toutes les images internet qui m'inspirent. Étant très curieux, je passe souvent du temps dans les bibliothèques et tape aux portes d'ateliers. Utiliser des procédés nobles me permet de me démarquer à l'heure où la majorité des graphistes passent par l'ordinateur, j'ai aussi un sentiment de respect et de responsabilité supplémentaire par rapport aux anciens, ce qui me pousse à travailler plus sérieusement. Cela me permet aussi de dissimuler mon âge ( j'ai 22 ans ), qui me ferme beaucoup de portes malheureusement.

Peux tu nous préciser quels autres types de techniques emplois tu dans ton travail et quels sont les techniques que tu désirerais utiliser ?

En ce moment je travaille complètement à l'opposé de mes habitudes, je travaille sur de la réalité augmentée assistée par ordinateur, ce qui me permet de faire des allers-retours temporels et d'enrichir ma démarche.

La plupart de ton travail est tourné vers la Lettre et la typographie, sous divers outils techniques, as tu d'autres aspirations pour le futur ?

Il y a toute une partie de mon travail qui ne peut pas être forcement montrée sur un site internet, j'essaie de plus en plus de travailler en association avec des plate formes créatives en tant que directeur artistique, recherchant des concepts et rédigeant des dossiers sur les nouvelles tendances. J'apporte autant que possible ma contribution intellectuelle aux projets de ces entreprises.

J'ai pu lire sur ton site web que tu serais intéressé par des collaborations. Dans quel domaine ?
Et en as tu déjà de prévues ?


Je recherche toujours une place au sein d'une agence, mais reste ouvert sur des collaborations pour exposition, peinture et autre supports, du moment qu'il y ait un intérêt commun dans le projet entrepris.


http://graphicfury.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire